L’objet personnalisé est-il l’objet de nos désirs ?

Pouvons-nous associer le désir de l’objet publicitaire et l’objet de nos désirs ?

De grands penseurs de la communication ont mis sur pieds de célèbres théories désormais appliquées dans la plupart des stratégies commerciales ou campagnes publicitaires.

Comme le procédé AIDA conceptuellement simple mais techniquement complexe

AIDA - objet pub design

L’attention porté sur le cadeau publicitaire

Attirer l’attention dans un monde en surcharge informationnelle. Pas si facile de marquer les esprits car nous nous lassons vite des tendances. En ce moment, nous voyons régulièrement le thème de l’ananas un peu dans tous les sens car beaucoup de marques se le sont approprié pour mettre en avant leurs arguments de vente. Une fois vu puis plusieurs fois, notre attention décline.

L’intérêt de votre objet personnalisé

Susciter l’intérêt juste après avoir attirer l’attention. Pour accrocher le client immédiatement, l’objet publicitaire que votre marque distribue ou offre doit répondre à un besoin, à une préoccupation tout en y donnant du sens et le résoudre. Beaucoup de chargeurs nomades pour recharger la batterie d’un téléphone portable ont vus le jour car la plupart des smartphones usent leur batteries en rien de temps. Si les propriétaires de smartphones pouvaient avoir encore une goutte de charge pour rester scotchés à leurs écrans, ils vous l’arracheraient.

Le désir naissant pour un cadeau client

Lorsque le désir naît suite aux deux étapes précédentes, le consommateur devient acteur de son propre intérêt. L’objet personnalisé à identifié et a répondu à son désir. Le désir se satisfait donc une fois qu’il est comblé si bien que le comportement suscité devient positif.

Le désir est le sentiment d’un manque puis de la prise de conscience de ce manque pour être poussé à combler ce manque. Les annonceurs doivent donner le moyen à leur cible d’y parvenir. Certains désirs  sont des besoins dont nous avons pas conscience, ni connaissance. Comment parvenir à combler ce que nous ne connaissons pas ? Là, intervient le professionnalisme des communicants de marque à créer ce besoin pour que votre cible ait le sentiment d’avoir un désir non satisfait. Rendre insatisfaite sa cible, pour qu’elle entreprenne des actions au sein de votre marque. Tout l’enjeu se trouve dans la capacité de la marque à rendre insatisfaite sa cible pour entretenir le désir de cette dernière et créer par conséquent le manque. Pour ainsi dire, sommes nous conscients de nos désirs et connaissons-nous bien l’objet de nos désirs ?

girls-839809_1920

L’action attendue par la marque

L’Etape finale se trouve dans l’action à réaliser son désir et à interagir avec la marque.

L’action devient effective lorsque la décision a été prise. Il s’agit de la réussite de votre stratégie d’objets publicitaires qui se réalise.

Pour que l’action se fasse, l’objet publicitaire doit lui-même répondre au problème du public-cible pour mettre en valeur votre marque et vos services.

Laisser un commentaire